Home LE LIT DE JÉZABEL ET SON ADULTÈRE

LE LIT DE JÉZABEL ET SON ADULTÈRE

Jézabel, un esprit de séduction et de d’idolâtrie, possède un lit dans lequel elle attire et capture ses victimes. Certains enfants de Dieu sont malheureusement pris au piège, tombent et font commerce avec elle dans son lit. C’est un lit d’adultère physique et spirituel qui séduisit même le roi Salomon, qui épousa 700 femmes et prit 300 concubines.

Quelques caractéristiques de ce lit selon Proverbes 7 :16-20 :

Un lit orné de couvertures de tapis d’Égypte :

C’était un tapis de grande qualité et de grand prix. L’Égypte désignait «une terre de dépression» ou encore «assiégée». De ce fait, le tapis d’Égypte est censé provoquer la dépression spirituelle et assiéger ou emprisonner les victimes de Jézabel. Tous ceux qui ont des relations sexuelles avec des femmes animées par l’esprit de Jézabel deviennent prisonniers et finissent dans la dépression.

Un lit parfumé de myrrhe :

La myrrhe est une gomme résine aromatique produite par l’arbre à myrrhe. La myrrhe est aussi utilisée comme composant de médicaments (propriétés stimulantes et antispasmodiques). C’est surtout la parfumerie qui continue à en faire sa gloire, notamment en Orient, où elle accroît la sensualité. La personne ayant l’esprit de Jézabel dégage une odeur spirituelle de parfum de myrrhe tellement séduisante, qu’elle provoque une attirance physique irrésistible et suscite en vous des désirs sexuels et des pensées impures à son contact. S’il vous arrive par exemple de vous sentir attiré irrésistiblement par une personne de sexe opposé et que vos désirs s’enflamment malgré toute la bonne volonté de résister, il est fort probable que vous avez à faire à cet esprit.

Un lit d’aloès :

L’aloès est une plante à fleurs de la famille des liliacées à laquelle appartiennent le lys, l’oignon, l’ail, l’asperge, le muguet, la tulipe. Il fait partie des plantes grasses ou succulentes.

Chez les anciens Egyptiens, l’aloès avait la réputation de mettre en valeur la beauté et l’éclat des femmes. Dans l’Amérique précolombienne, les jeunes filles mayas enduisaient leur visage du jus d’aloès pour attirer les garçons comme le faisait jadis Cléopâtre. Les Afrikaners et les Zoulous, pour qui l’aloès est «la plante qui guérit tout», affirment également que son odeur est un puissant attracteur sexuel.

Certains peuples du désert en tirent un savon liquide dont ils se frottent le corps et les cheveux, ce qui leur donne une peau resplendissante et une chevelure abondante et luxuriant propre à inspirer l’amour.

Un lit de cinnamome :

Ceci est un arbre aromatique qu’on retrouvait en Extrême-Orient. Dans l’antiquité, les gens de l’époque considéraient la cinnamome comme un «parfum de séduction». Mêlée à la myrrhe et à l’aloès, les femmes amoureuses en aspergeaient leurs lits afin de séduire les hommes.

Jézabel se sert des mêmes aromates utilisés dans le temple pour l’adoration de l’Eternel pour rendre un culte à ses dieux qui sont des idoles et commettre l’adultère.

Pasteur Douglas Kiongeka

Auteur: blanchar

Les commentaires sont désactivés