Home Jésus, Sagesse infiniment variée de Dieu

Jésus, Sagesse infiniment variée de Dieu

Ephésiens 3 : 10
10 afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd’hui par l’Eglise la sagesse infiniment variée de Dieu,

1 Corinthiens 2 : 6-7

6 Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis; 7 nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire,
Deutéronome 29 : 29
29 Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.
Esaïe 45 : 15
15 Mais tu es un Dieu qui te caches, Dieu d’Israël, sauveur !

La Bible présente le « Dieu insondable » qui s’est entouré de plusieurs mystères et désirant se révèle à tous ceux qui le chercheraient profondément (Proverbes 8 :17). Contrairement aux divinités païennes, le Dieu Tout-Puissant ne peut être connu au travers d’une quelconque initiation mais en se révélant Lui-même. C’est ainsi que de nombreux prophètes juifs reçurent des révélations sous forme de mystères concernant la venue du Messie.

Qu’est-ce qu’un mystère ?

Le mot « mystère » vient du grec « musterion »  et signifie « une chose cachée » ou encore « un secret ». Dans le Nouveau Testament, le mot « mystère » exprime une action ou une dispensation de Dieu tenue secrète jusqu’à l’heure fixée (Romains 16:25-26), où jusqu’à ce que l’Esprit Saint ait préparé l’homme à en recevoir la communication (Marc 4:11). Ainsi, un « mystère » révélé ne doit plus être tenu secret puisqu’ il est ouvertement manifesté.

La Bible enseigne plusieurs mystères dont les voici principaux:

1. Les mystères du royaume des cieux (Matthieu 13:3-50 ; Matthieu 13:11) ;

2. Le mystère de Dieu et de « Christ en nous », l’espérance de la gloire (Colossiens 1:26-27; 2:2-3 ; 1Corinthiens  2:7 ; voir aussi Apocalypse 10:7) ;

3. Le mystère de l’Église, corps de Christ, composée de Juifs et de païens (Ephésiens 3:6), et l’Epouse du Seigneur (Ephésiens 5:28-32) ;

4. Le mystère de l’enlèvement de l’Église (1Corinthiens 15:51-52 ; 1Thessalonociens 4:14-17) ;

5. Le mystère des 7 étoiles et des 7 chandeliers d’or (Apocalypse 1:20) ;

6. Le mystère de l’endurcissement d’une partie d’Israël pendant l’ère de l’Église (Romains 11:25) ;

7. Le mystère de l’iniquité (2 Thessaloniciens 2:7), qui sera totalement dévoilé par l’apparition de l’Antichrist ;

8. Le mystère de Babylone la prostituée (Apocalypse 17:5-7), c’est-à-dire de la fausse religion démasquée à la fin des temps ;

9. Le mystère du salut en Jésus-Christ (Romains 16:25-26), appelé aussi mystère de la piété (1Timothée 3:16), de la foi (1Timothée 3:9), de l’Évangile (Ephésiens 6:19-20).

Comme nous l’avons vu, la Bible parle de plusieurs mystères, dont celui de la piété qui est l’objet de ce livre :

1 Timothée 3 : 16
16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : celui qui a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.

 

Ainsi le mystère caché pendant des siècles est manifesté maintenant et porté à la connaissance de toutes les nations (Romains 16:25-26).

Ce mystère dont Paul a eu connaissance, n’a pas été manifesté dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ (Ephésiens 3:3-5,9 ; Colossiens 1:26-27).

Tout au long de son ministère public, le Seigneur Jésus-Christ confronta deux catégories de personnes : la première était la foule, « ochlos » en grec qui signifie un groupement d’hommes en désordre ou encore sans objectif clair. C’étaient des personnes qui suivaient Jésus essentiellement pour des intérêts personnels (guérison, miracles, nourriture etc.). Le Seigneur leur parlait beaucoup en paraboles puisqu’ils avaient le coeur endurci et incrédule. La deuxième catégorie était composée des disciples qui bénéficiaient des explications des paraboles (Matthieu 13).

L’objet de cet ouvrage est porté sur le plus grand de tous les mystères, « le mystère de la piété ». Ce dernier concerne Jésus-Christ, le Fils de Dieu qui est la Parole de Dieu incarné. Ce mystère est tout simplement « l’incarnation en chair du Dieu Tout-Puissant ».

Extrait du livre « le mystère de Jésus-Christ » de Douglas Kiongeka

Author: cep-media

Comments are disabled.