Home Confession de foi

Confession de foi

La Bible, un Dieu unique

Confession de Foi, la Bible et un Dieu unique - église cep-resurrection

Confession de Foi, la Bible et un Dieu unique – église cep-resurrection

Nous croyons à la divine inspiration plénière et verbale des saintes écritures, la Bible (2 Timothée 3 : 16–17, 2 Pierre 1 : 19–21), constituée de 66 livres de l’Ancien et du Nouveau Testament (Deutéronome 4 : 2 ; Apocalypse 22 :18–19), seule la Parole écrite de Dieu, totalement exemptée d’erreur dans sa rédaction originale, révélation spécifique, unique autorité souveraine et infaillible en matière de foi et de vie (Matthieu 5 : 17, 22, 29 ; Romains 15 : 14 ; Matthieu 24 : 35). Nous croyons en un seul Dieu (Deutéronome 6 :4 ; Esaïe 43 : 10 ; 1 Corinthiens 8 : 6 ; Ephésiens 4 : 4–6), Eternel (Psaumes 90 : 2), Infini (2 Chroniques 6 : 18) et Tout-Puissant (Genèse 17 : 1) : Père, Fils et Saint – Esprit, trois personnes de la même nature divine (Matthieu 28 : 19, en un seul nom) et ayant chacune des offices distincts (Ephésiens 2 : 18 ; 2 Corinthiens 13 : 13 ; Galates 4 : 4–6).Nous croyons que Dieu le Père est l’auteur de son dessein éternel, qu’il se révèle de façon générale dans sa création. Il gouverne par son conseil et selon sa providence (Romains 11 : 33–36 ; Ephésiens 3 : 11 ; 1 Corinthiens 15 : 28 ; Exode 20 : 11 ; Apocalypse 4 : 11 ; Psaumes 19 : 2–4 ; Romains 1 : 20).


Jésus-Christ, notre Seigneur donne sa vie pour nous sauver

Confession de foi Jésus-Christ, notre Seigneur donne sa vie pour nous sauver

Confession de foi Jésus-Christ, notre Seigneur donne sa vie pour nous sauver

Nous croyons que Jésus – Christ, notre Seigneur (1 Corinthiens 12 : 3), à sa préexistence éternelle (Colossiens 1 : 17). Il est venue en chair (Jean 1 : 1, 14, 18), né d’une vierge nommée Marie (Matthieu 1 : 18 ; Luc 1 : 34–35). Nous croyons à sa parfaite divinité (Jean 1 : 1-5 : 18 ; Colossiens 2 : 9 ; Hébreux 1 : 3, 6, 8), à sa parfaite humanité exempte du péché (Hébreux 4 : 15), à son enseignement (Matthieu 28 : 20), ses miracles (Jean10 : 38), sa mort expiatoire et rédemptrice, à elle seule pleinement suffisante (1 Jean 2 : 12 ; Hébreux 9 : 12 ; 10 : 14), à sa résurrection (Marc 16 : 6 ; Luc 24 : 39) et à son ascension corporelle (Actes 1 : 11). Nous croyons à son ministère actuel de souverain sacrificateur, dès son ascension (Romains 8 : 13–14 ; Hébreux 4 : 14/ 8 : 1–2), à son unique médiation auprès du Père (1 Timothée 2 : 5) : nous croyons que par Jésus seul que l’homme peut être sauvé (Actes 4 : 12). Nous croyons à son retour personnel et visible, dans la puissance et la gloire pour juger et régner (Actes 17 : 31 ; Matthieu 16 : 27–28 ; 1 Pierre 4 : 5 ; Apocalypse 22 : 12).


Le Saint-Esprit et les cinq ministères de la Parole

Confession de foi, le Saint Esprit et les cinq ministères

Confession de foi, le Saint Esprit et les cinq ministères

Nous croyons en l’Esprit Saint, à sa divinité (Actes 5 : 3–4) et à sa personnalité éternelle (Jean 16 : 13–15). Dès la repentance et la nouvelle naissance, il demeure en tous ceux qui sont sauvés par Jésus – Christ (Romains 8 : 9 ; 1 Corinthiens 12 : 13). Nous croyons à l’action du Saint–Esprit, accordant à chaque enfant de Dieu le pouvoir de vivre une vie sainte (2 Corinthiens 3 : 17–18; 1 Pierre 4 : 2–4), de rendre témoignage et de servir Jésus par sa puissance (Actes 1 : 8 ; 1 Pierre 2 : 9) dans l’église et dans le monde. Nous croyons que la loi divine est écrite dans le cœur du croyant et que l’onction du Saint-Esprit la lui fait comprendre (Hébreux 8 : 8–10 ; 1 Jean 2 : 20). Nous croyons que le Saint-Esprit distribue souverainement un ou plusieurs dons à chaque membre du corps de Christ, en vue de l’édification commune (1 Corinthiens 12 : 4–11 ; Romains 12 : 3–8 ; 1 Pierre 4 : 10–11). Nous croyons que les 5 ministères de la parole c’est-à-dire Apostolique, Prophétique, Evangélique, Pastorale et Doctoral (Ephésiens 4 : 11) n’ont pas cessé à la mort des premiers apôtres et ne cesseront qu’à l’enlèvement de l’église.


L’Homme et le Salut

Confession de foi, le Salut en Jésus-Christ

Confession de foi, le Salut en Jésus-Christ

L’Homme : nous croyons que l’homme a été créé à l’image de Dieu (Genèse 1 : 26–27), a chuté, s’est séparé de Dieu (Genèse 3) et qu’en conséquence, l’humanité toute entière entraînée dans la chute, demeure sous la domination de Satan (Jean 8 : 44), dans la révolte, la corruption et la condamnation (Romains 5 : 12–21 ; 1 Jean 5 : 19). Le Salut : nous croyons que la justification et le salut de l’homme s’opèrent par la seule grâce de Dieu en Jésus-Christ et sont reçus uniquement par la repentance et la foi personnelle en Lui (Ephésiens 2 : 4 ; Ephésiens 5 : 8). Ce salut ne s’obtient pas par les œuvres (Ephésiens 2 : 9), par l’observation de la loi (Romains 3 : 27–28 ; Galates 3 : 2–5 ; Colossiens 2 : 16–17) ni par d’éventuels sacrements, mais par la fois seule (Romains 3 : 30) en vertu du sang versé par Jésus-Christ (Romains 3 : 24–25). Nous croyons que par le Saint-Esprit, l’homme régénéré, produit des œuvres bonnes attestant la réalité de sa foi (Ephésiens 2 : 10 ; Tite 2 : 1–14 ; Jacques 2 : 14–26).


L’Église et les églises, les Signes, Miracles et Guérisons

Confession de foi,  églises, miracles et guérisons

Confession de foi, églises, miracles et guérisons

L’Eglise : nous croyons que l’église universelle est le corps de Christ (1 Corinthiens 12 : 12–13), composé de tous ceux qui sont sauvés par Jésus-Christ (Actes 2 : 47), en tous lieux et en tout temps (Romains 4 : 16). Nous croyons que l’unité véritable de l’église est dans son unique chef, Jésus-Christ (Colossiens 1 : 8) ; elle est l’œuvre du Saint-Esprit seul (Ephésiens 4 : 1–6). Nous croyons que l’Eglise a pour but suprême de glorifier Dieu (Ephésiens 1 : 5–6). Sa mission principale est de faire des disciples par l’évangélisation du monde entier jusqu’au retour du Seigneur Jésus-Christ (Matthieu 28 : 19–20 ; Marc 16 : 15). Les églises : nous croyons que l’église universelle trouve son expression visible dans les églises locales (1 Corinthiens 1 : 2) « en quelque lieu que ce soit », constituées d’après l’exemple et les enseignements du Nouveau Testament (1 Timothée 3 : 14–15; 1 Corinthiens 14 : 33 ; 1 Corinthiens 16 : 1). Deux signes ont été ordonnés pour le croyant : le baptême par immersion, image de sa morte et sa résurrection avec Christ (Matthieu 28 : 19 ; Actes 2 : 41 ; Actes 8 : 12), le repas du Seigneur sous ses deux espèces : commémoration « jusqu’à ce qu’il vienne », de l’œuvre accomplie par Jésus-Christ sur la croix, « une fois pour toutes » (1 Corinthiens 11 : 23–26; Hébreux 10 : 1–14). Nous croyons que la direction de chaque église locale est confiée par le Seigneur aux hommes qu’Il appelle et qualifie par les dons spirituels nécessaires pour l’exercice de leurs ministères (Actes 14 : 23 ; Romains 12 : 4–8 ; 1 Pierre 4 : 11). Cependant l’appel, les dons et la reconnaissance de leurs charges ne leur confèrent ni suprématie ni pouvoirs spéciaux (Actes 10 : 25–26 ; Galates 2 : 11 ; Colossiens 2 : 8). Nous croyons Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement (Heureux 13 : 8). Il guérit, délivre et sauve.


L’au-dela, la deuxième venue de Jésus-Christ et le jugement final

Confession de foi, deuxième venue de JC

Confession de foi, deuxième venue de JC

La 2ème venue (ou 1er retour) de Christ inclus la 1ère résurrection d’entre les morts (les saints qui sont dans le 3ème Ciel qui vont revêtir leur corps glorifié), l’Enlèvement de l’Eglise dans les airs à la rencontre du Seigneur (1 Thessaloniciens 4 : 16 et 17), suivie par le retour physique et visible de Christ avec tous Ses saints (l’Eglise), pour régner avec Lui pendant 1000 ans sur la terre (Zacharie 14 : 9 à 21 ; Romains 11 : 26-27) et l’établissement de la paix universelle sur la terre (Esaïe 11 : 6-9 ; Psaumes 72 : 3-8 ; Michée 4 : 3 et 4). Il y aura un jugement final des pécheurs qui ressusciteront (lors de la 2ème résurrection) et ils seront jugés selon leurs œuvres. Tous ceux qui ne seront pas inscrits dans le Livre de Vie, ainsi que le diable, les démons, la Bête et le faux prophète seront jetés dans le lac de feu et de souffre, qui est la seconde mort (la mort éternelle), ce sera là leur punition (Matthieu 25 : 46 ; Marc 9 : 43 à 48 ; Apocalypse 19 : 20, Apocalypse 20 : 11 à 15 et Apocalypse 21 : 8). Nous croyons à l’enlèvement de l’EGLISE (1 Thessaloniciens 4 : 13–18 ; 1 Corinthiens 15 : 51–52) et à sa résurrection de tous les hommes (Jean 5 : 28–29 ; Actes 10 : 42). Ceux qui sont sauvés ressusciteront pour la vie éternelle (Jean 11 : 25 ; 1 Pierre 1 : 3–5) et ceux qui sont perdus pour le jugement suivi du châtiment éternel (Jean 5 : 29 ; Matthieu 25 : 46). La terre sera renouvelée dans sa surface et nous vivrons éternellement avec le Seigneur sur la terre, avec notre corps glorifié (Esaïe 66 ; 1Pierre 3 : 13 ; Apocalypse 21 : 1).